Le programme

Plus d'un million de surblouses textiles

Les difficultés d’approvisionnement en surblouses jetables en non tissé risquent de se prolonger pendant une longue période en raison d’une offre insuffisante à l’échelle mondiale. Le Resah et UniHA ont décidé d’unir leurs forces pour lancer un programme commun d’achat de surblouses textiles permettant de se substituer en partie aux surblouses en non tissé pendant la pénurie.

Cette initiative, menée sous l’égide du Ministère de la Santé et avec son appui, vise à faire fabriquer, dans les mois prochains, plus d’un million de surblouses textiles pour répondre aux besoins les plus urgents de l’ensemble des structures du secteur sanitaire et médico-social, qu’elles relèvent du secteur public ou privé (hôpitaux, cliniques, EHPAD, etc.) et leur apporter une solution alternative ou complémentaire.

 

 

Si vous êtes intéressés, contactez-nous via cette plateforme →

Les centrales d’achat du Resah et d’UniHA, agissant de manière groupée, ont décidé de faire appel aux entreprises du secteur de la confection ayant la possibilité de confectionner des surblouses en tissu sur la base du cahier des charges établi par l’Institut français du textile et de l’habillement.


Si votre entreprise est en mesure de fabriquer 10 000 surblouses par semaine à un tarif inférieur à 13,50€ HT pièce contactez-nous via cette plateforme →


Si vous ne rentrez pas dans ces critères, vous pouvez aussi répondre à l’appel à participation a été lancé dans cette perspective à travers le canal du comité stratégique de filière textile mode et luxe savoirfaireensemble.fr →

L’utilisation de surblouses textiles pour faire face à la pénurie de surblouses en non tissé nécessitant des besoins importants en termes de collecte et de lavage du linge, le Resah et UniHA ont déjà pris contact avec les blanchisseries tant publiques que privées intervenant habituellement dans le traitement du linge hospitalier afin de s’assurer qu’elles se préparent à être en capacité de faire face à la demande.

La presse en parle